Accueil séjours touristes, pélerins, randonneurs, VTT, cyclistes, cavaliers, autos, motards
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 22/23/08: la Nièvre et le Cher squattent l'Auvergne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fred_H



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: 22/23/08: la Nièvre et le Cher squattent l'Auvergne   Dim 30 Aoû 2009 - 1:41

Et bien oui, ça s'est décidé comme ça. On est 6 adultes on se ferait bien un we moto entre potes, on n'a pas les gosses il fait beau, allez on se lance!!
La recherche est longue et pénible car même si on n'a pas beaucoup d'exigences, on veut partir les plus légers possibles et les plus décontractés possibles. Un gîte qui ait l'habitude d'accueillir les groupes de motards ce serait le top.
Au milieu de tout ce qui peut être proposé en Auvergne, une adresse semble sortir du lot.
allez j'appelle on verra bien ce que ça dit car je me doute qu'appeler même pas 15 jours à l'avance pour louer sur deux nuitées en plein période scolaire c'est pas gagné.
Là je tombe sur une grosse voix (on dirait des Termignoni en bas régime) qui me renseigne du mieux du monde et qui me dit qu'à priori les dispos du gite et notre demande semblent pouvoir coller. BANCO!!! On réserve. Si ce qui est annoncé colle avec la réalité, on n'a pas trouvé le top, on a trouvé le Paradis!!

Vendredi 21 am:

Descente vers le paradis en mode le plus court possible: pas trop amusant mais on ménage les SDS pour le we de folie qui nous attend. Encore que je dis pas trop amusant, on pourra retenir ce fabuleux wheeling involontaire du Tour Operator et de son SDS sur une moto chargée ras les pots devant un radar automatique. "Ca passait c'était beau" qu'ils disent dans la BD culte de Joe Bar Team.


19h comme par hasard, nous débarquons justement sur cette fameuse placette en haut de laquelle se dresse fièrement l'enseigne "Au Gite du Relais" et qui abrite un décor tout droit sorti des meilleurs Café Racer.



En plein milieu de la placette, se dresse un bonhomme filiforme, tout blanc (visiblement le soleil ne passe pas partout dans la vallée tongue ). Ce dernier fume une cigarette et avec l'oeil amusé nous fait signe de ranger nos fidèles destriers devant le mur en pierres.


On apprendra plus tard que l'angle de ce mur en raison de soirées arrosées s'avère être un juge de paix surnommé le Cap Horn!


Notre hôte indique de suite à mes deux petits camarades en Honda l'endroit où garer leurs chignoles:


Et puis c'est parti, Salut je m'appelle Jean-Pierre, bla bla,.... et donc ce sont des motos ça? Ca démarre comme j'aime!! Attention va y'avoir la bagarre!!!! mdr

On aura quand même discuté un bon petit 1/4 d'h, les filles avaient les yeux qui pleuraient tellement le niveau était haut (celui de la vessie bien sûr) quand soudain notre hôte se décide à nous rapatrier dans l'atelier où nous rencontrons la maitresse de maison. Pétillante, méga speed, joyeuse, ne manquant pas de répartie également, tout comme on aime quoi. On se sent chez nous d'entrée.


Allez tiens GAMIN!! Reste pas tout seul dans cet atelier! Prends les serviettes et direction la douche.

Passage en mode reconnaissance du milieu et des autochtones! En face de l'appart, une boucherie charcuterie annonçant la vente de spécialités d'Auvergne: nous sommes sauvés!!


Un de nos voisins d'en face nous regarde avec l'oeil amusé se disant tiens encore des blaireaux qui viennent nous polluer l'air pur d'Auvergne. On ne lui en tiendra pas rigueur il n'avait pas forcément tort


Enfin sauvés, c'est vite dit. Ils vendent de la très bonne charcuterie mais aussi ce qui aurait pu causer la perte de trois des membres du groupe: les filles bien sûr. En effet, on trouve dans cette boucherie charcuterie une liqueur à mélanger dans des mesures variabes à un vin blanc sec: le Birlou. Typiquement ce qu'un matcho motard appellerait un truc de gonzesse et qui effectivement a détendu très nettement ces dames. Ca devrait être interdit car comme elles n'avaient pas tout bu sur place, on a été obligé de remonter lestés de 20 kilos supplémentaires dans les valises.

Bref, une fois la douche passée, nous arrivons l'air viril en tongs et pantacourts au sein de l'antre de la bête: la Ducati et ses cors de chasse nous font un petit clin d'oeil de cyclope qui laissent présager d'une très très très très très bonne journée du samedi cheers

On fait connaissance, on mange très bien, on rigole, on rigole même avec le "Paul" de Toulouse qui aura eu, à un prix défiant toute concurrence, une photo du Puy des vâches sous son plus beau jour. Very Happy

Une fois le repas fini, les filles nous abandonnent lâchement à notre triste sort au bord du comptoir, et surtout face à J-P.
Ben nous comme on n'est pas du genre à fuir devant notre ennemi, on assume pleinement et du coup on se finit à la "Noisette", la fatigue faisant le reste. Allez c'est pas le tout de ça mais demain nous attend une rude journée, le temps d'aller s'occuper des jardinières de tout le village et on va se coucher!! :



Samedi 22 am:

Le coq essaie de se la pêter! Péniblement. Un regard par la fenêtre suffit à lui faire comprendre qui est le boss dans la région.
Ensuite arrive le bruit du rouleau métallique de la boucherie charcuterie d'en face qui s'ouvre: un regard par la fenêtre et je finis par comprendre qui est le boss dans la région!!
Du coup, avec les mâles du groupe, on décide d'aller déjeuner fièrement comme si rien ne s'était passé!

Là, on trouve déjà fin opérationnels, "Coach", la patronne et son assistante! On se sent tout petits en regardant la bête qui nous a, à nouveau, adressé un clin d'oeil quand on l'a regardée!

Mais comme on n'est pas habitués à avoir peur de la trouille par chez nous on décide de rester la tête haute et de manger fièrement nos tartines de confiture à la myrtille comme si on n'était pas impressionnés! Dans nos têtes défile déjà ce message sans fin: SI TU FREINES T'ES UN LÂCHE!!! SI TU FREINES T'ES UN LÂCHE!!!

Arrivent donc enfin nos moitiés, l'air de rien comme si c'était juste une balade qu'on allait faire: 250 bornes sur les routes d'auvergne (sur un tableau d'affichage ça peut vite donner Visiteurs 0 - Locaux 150 et encore là je ne parle que du nombre de virages qui peut nous séparer de la moto du Coach.)


Une fois le plein des estomacs fait et le vide des vessies fait, nous démarrons nos fidèles destriers dont le plein a été fait la veille (ben oui on est des pros!!!) et on attend de voir ce que ça dit une moto néo-rétro italienne avec des pots sans chicanes (quoi??? nan je l'ai pas dit qu'il avait perdu ses chicanes!! Je l'ai dit?? ah ben je l'ai pas dit fort alors!!)

Démarrage du cyclope roue. Et là.......grand moment de solitude sur nos meules. On a beau jouer de l'accélérateur, rien n'y fait, ça ne fait pas pareil! heureusement qu'on est venus avec nos casse-croûte parce que c'est pas avec nos chignoles qu'on aurait levé une pépé dans la région derrière l'agent J-Pierre et ses Termignoni qui ne demandaient qu'à chanter.

L'avantage c'est qu'au moins il ne peut tromper personne sur son régime moteur et sur ses intentions derrière une boite à roulettes! Smile

Et c'est parti pour la balade. On commence par un plein de la Ducati (ben oui c'est que ça bouffe un doberman!!) et puis on enchaine par le paysage du "Paul" de Toulouse,


ensuite .....je ne m'occupe plus des paysages, après tout ça se saurait si on était venu pour les paysages!! On a un reporter photo dans le groupe c'est ça l'avantage. Il prendra d'ailleurs de nombreux risques pour nous rapporter les meilleurs clichés, en témoigne cette photo sur laquelle vous verrez la façon élégante et sans aucune gêne pour les autres usagers, qu'a un moniteur moto-école de se garer:


Moi je me dis avec mon modeste 600 d'origine relativement modestement asiatique, qu'il ne faudrait pas que je revienne par là tout seul faute de quoi, soit je perdrai trop de points, soit je changerai de train de pneus tous les 2500 bornes!! Ce qui financièrement reviendrait sensiblement au même.

Bref on enchaîne, les cafés typiques, puis les cafés atypiques, puis les cols, puis les puys, puis les stations balnéaires, ......

Bon comme vous êtes gentils (enfin il me semble) je vous place quelques photos des paysages et des différents pauses qu'on a pu faire:















Très important: La fente de Roland.........foiré:


Le Puy Mary:


(La suite du récit de suite dans un nouveau message car celui-ci devient trop long! )


Dernière édition par Fred_H le Mar 1 Sep 2009 - 7:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fred_H



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: 22/23/08: la Nièvre et le Cher squattent l'Auvergne   Lun 31 Aoû 2009 - 2:48

Toute la journée comme ça, avec pour résumer l'ascension de Besse, le café de la Huguette, l'ascension du Puy Mary derrière les bétaillères, La course de côte, Champon le Lac, Le Mont Dore et E.T. rentrer maison!

J'allais oublier ce moment de pur bonheur sur le tracé de la course de côte:
Fred et Véro
Philippe et CorinNe
Coach

Une fois arrivés en haut ça tournait encore tellement dans nos têtes qu'on n'arrivait pas à rester debout sur nos meules. Cela donne des photos d'une grande tristesse où tous les moyens sont bons pour ne pas tomber:


L'essentiel c'était d'être arrivé en haut, même quand on a une Pocket Bike:


Une photo prise au sommet:


A travers cette journée nous aurons connu un nombre incalculable de cafés typiques et atypiques avec des musiques que l'on qualifiera....d'une autre galaxie (mais non pas Capitain Flam, simplement les bourrées auvergnates désolé si je ne trouve pas d'autres termes) et des décors....que l'on qualifiera de .....différents!!
Quelques exemples:



Le(la) premier(e) qui fait une réflexion sur les cornes,...... la bagarre!!!

A chaque fois on aura exhibé fièrement la meute:



Encore merci Coach pour nous avoir éviter d'en découvrir plus! lol! En même temps on ne savait plus quoi choisir après Diabolo Menthe, Diabolo Citron, Diabolo Fraise,........et un Orangina!

Le temps d'une pause photo devant un des plus beaux paysages de la journée, et là il aura fallu lutter pour faire place nette sur la barricade, et là ça le fait!!


Coach faut pas le faire chier!!! Z'avez vu ce regard??


Mais il ne tient pas longtemps comme ça, il faut toujours qu'il fasse des gros calins à tout le monde: Woooohooohhh Doucement Bijou!!! Wooo! Je ne m'appelle pas Paul moi! Bon si c'est pour une photo ok mais vite fait alors:


Faut dire qu'il a un rang à tenir, il est obligé de faire le méchant avec une bête pareille:



Arrive enfin le moment tant attendu du retour au bercail!! Les chevaux ayant senti l'écurie et leurs maîtres l'apéro, on jette fièrement nos destriers sur la béquille et avant même d'enlever le casque on fait le bilan du pneu: ben faudrait pas habiter la région trop longtemps car je ne donne pas cher de la tête du bonhomme Michelin sur les flancs surtout que je roule en Dunlop!!!

Bref, la meule fait encore Clic clic Clic Clic quand on se jette avec la satisfaction du devoir accompli dans l'atelier. Dans la tête trotte sans fin cette putain de petite phrase: VIVANT!! JE SUIS VIVANT!!


C'est pas comme si on était chez nous, mais presque maintenant. En plus, on se dit que même dans nos plus folles pensées (ouai des fantasmes si vous voulez) on avait à peine caresser le rêve de voir débarquer le soir même un Aligot et là qu'est-ce qu'on voit derrière le comptoir? Madame Coach en train de couper tous ces petits bouts de fromage avec un regard en coin du style: tu kifferais de manger un Aligot ce soir hein gamin?????????

Et là je vous jure que vous l'aimez!!! si si vous l'aimez c'est pas possible autrement!! Quand je vous dis que c'est le paradis!

Une douche aurait été le moins que l'on puisse faire pour accueillir comme il se doit un plat typiquement local. Oui mais c'était sans compter sur le pré-apéro, suivi du briefing apéro, enchaîné à l'apéro et des contre-examens apéros et de la qualification apéro. Bref, autant vous dire que quand madame Coach revient de on ne sait où pour manger avec nous et finir l'Aligot, on est déjà bien fatigués, surtout Coach (alias JP) qui a les yeux déjà bien injectés de sang. Là je plaide coupable avec ma modeste japonaise qui n'a eu de cesse toute la journée de venir lui têter les silencieux un coup à droite, un coup à gauche!! (ben quoi on peut rêver tout debout nan, c'est encore autorisé ça en France de rêver nan?)

Bref après ce repas bien sympa, arrive le moment de la Hola façon plateau de fromage:



Allez, maintenant faut connaitre ses limites et reconnaître qu'on est humains finalement! On a besoin de sommeil et même si l'on a rigolé au point de s'essuyer les larmes au coin des yeux avec les serviettes il faut songer à aller se coucher car demain il faut repartir. Pour autant faut quand même s'occuper des jardinières, ben oui on va pas les laisser mourir les pauvres bêtes!!

Dimanche 23 am:

Même plus le coq n'ose la ramener!! En revanche, même pas je sors la tête quand j'entends cette saloperie de rideau métallique derrière lequel je serai avec Jean-Phi pour acheter du saucisson et du Birlou dans moins d'une demi-heure!!

Petit-Déj, discussion sur le trajet du retour, bilan du séjour à Orcival, franchement on a beau chercher on ne trouve rien à redire!!! Ce n'est que du bonheur mais on ne le crie pas trop fort, on a encore envie de trouver des places libres quand ça nous prendra de redescendre le plus tôt possible.

Voilà les valises sont bouclées, tous les petits-déj avalés, arrive enfin le moment que j'aime le moins! mais nan pas l'addition car franchement faudrait être fou pour demander moins!!! C'est le moment des au-revoirs!! Laisser derrière nous des personnes si chaleureuses, serviables et humaines, c'est inadmissible. On aurait envie d'habiter à côté tellement c'est rare.

Franchement un grand merci à J-P, Pat et (excusez-moi je n'ai pas retenu le prénom mais il m'a semblé que c'était la maman de Pat) pour leur accueil et leur accompagnement sur tout le séjour. Ca n'a été que du bonheur!!

Franchement au plaisir de venir vous rendre à nouveau visite quand on le pourra!

Fred, Véro, Philippe, CorinNe, Jean-Philippe, Sandrine!!

Même que Coach jouait le flambeur le deuxième jour parce qu'il avait enfin mémorisé le prénom des filles alors que nous il nous appelait Whisky, Ricard et CBR!!!! pffff je vous jure!

Allez gros gros gros bisous à vous!

Quelques photos prises sur le trajet du retour de notre petit groupe avec qui je repartirai volontiers une autre fois.



Hey et puis je n'allais pas repartir d'Auvergne sans manger une truffade nan?


Dernière édition par Fred_H le Mar 1 Sep 2009 - 7:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yeti



Nombre de messages : 638
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: 22/23/08: la Nièvre et le Cher squattent l'Auvergne   Lun 31 Aoû 2009 - 3:16

@ Fred Wink

siouplé, les tofs en 640 de large maxi,
là çà sort de l'écran

merki
geek

_________________
Trouveur en ptites routes - Accueil Motards -
augitedurelais@sfr.fr - 04 73 65 87 85 - 06 22 50 21 86
Revenir en haut Aller en bas
http://www.week-endmotoauvergne.moncontact.com
Fred_H



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: 22/23/08: la Nièvre et le Cher squattent l'Auvergne   Lun 31 Aoû 2009 - 3:47

Et ben voilà problème résolu!!

Désolé pour cette erreur de manip.
Revenir en haut Aller en bas
Coco



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Re: 22/23/08: la Nièvre et le Cher squattent l'Auvergne   Mar 1 Sep 2009 - 19:50

Un weekend moto inoubliable !! Rolling Eyes Merci à JP, à Pat et sa maman et surtout à notre tour operator perso qui a su dénicher la perle rare après quelques nuits blanches passées devant son écran !! Ca valait vraiment le coup !! A quand la prochaine virée auvergnate ?? Même sur le CBR je suis prête à repartir !! lol! Et avec la même équipe biensûr !! Biz à tous !! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 22/23/08: la Nièvre et le Cher squattent l'Auvergne   Aujourd'hui à 11:25

Revenir en haut Aller en bas
 
22/23/08: la Nièvre et le Cher squattent l'Auvergne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Week-End Moto Auvergne :: RENCONTRES AU GITE DU RELAIS contact tél. 04 73 65 87 85 - 06 22 50 21 86 - augitedurelais@sfr.fr :: Rencontres improvisées-
Sauter vers: